Implantologie

Implantologie

Qu’est-ce qu’un implant?

L’implant (couronne, pilier, implant) sert à remplacer une ou plusieurs dents manquantes. Cette option  a un coût biologique moindre par rapport au pont conventionnel puisque ce dernier s’appuie sur les dents adjacentes. L’implant agit à titre de racine artificielle puisqu’il est inséré dans l’os du maxillaire supérieur ou de la mandibule afin de recevoir une couronne pour remplacer la dent manquante. Il a très souvent la forme d’une vis et est composé de titane ou d’un alliage de titane. Lorsque plusieurs dents sont èa remplacer, il est possible de faire un pont sur implant ou une prothèse sur implant. Votre dentiste pourra vous suggérer la meilleure option pour vous.

La procédure:

Étape 1

Votre dentiste, chirurgien buccal ou parodontiste insère un petit tenon de métal dans la mâchoire.

Étape 2

Avec le temps, ce dernier s’intègre à l’ossature voisine.

Étape 3

Le tenon ou implant forme une base solide pour recevoir une ou plusieurs dents artificielles.

Parce que l’implant s’intègre à l’ossature, on peut le traiter à peu près comme une dent naturelle, sauf qu’il est plus délicat et qu’il faudra faire plus attention en le nettoyant avec la brosse et la soie dentaire.

Il faut y aller doucement et nettoyer toutes les surfaces de l’implant. Une brosse à dents dont le bout est muni de plus longs poils peut vous aider à nettoyer derrière l’implant. Au moins une fois par jour, passez délicatement la soie dentaire en faisant particulièrement attention à la jonction de l’implant et de la gencive. Un enfileur de soie peut être utile.

Source : l’Association dentaire canadienne

L’histoire de l’implantologie

Per-Ingvar Brånemark, né le 3 mai 1929 à Göteborg, et mort le 20 décembre 2014 (à 85 ans)1, est un chirurgien orthopédiste2et professeur chercheur, inventeur suédois.

Il est souvent présenté comme le « père de l’implantologie dentaire moderne » car il est l’inventeur des implants dentaires en titane, et plus généralement de l’ostéo-intégration, c’est-à-dire la capacité de l’os vivant à se coloniser et à s’intégrer ou à se souder au titane de l’implant. L’ostéointégration permet ainsi à l’implant de jouer un rôle d’ancrage stable et résistant, tout comme une racine dentaire naturelle. En effet, il est démontré que les implants dentaires faits de titane sont résistants aux forces masticatoires et fiables dans le temps. D’ailleurs, lorsque l’ostéointégration est complétée autour de l’implant, le seul moyen d’enlever cet implant est de forer l’os qui se situe tout autour.

C’est durant les années 1950 que l’affinité du titane envers les os vivants (biocompatibilité du matériau avec le corps humain) a été découverte par le suédois Per-Ingvar Brånemark. Après de nombreuses années de recherches, c’est finalement au milieu des années 1980 que la technique de pose d’implants dentaires se fait connaître et se répand un peu partout dans le monde.

Il a notamment reçu un European Inventor Award (en) en 2011.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Per-Ingvar_Br%C3%A5nemark

Greffe osseuse

Il est normal que la base osseuse se rétrécisse si elle ne supporte plus de dents. Puisque l’implant s’intègre à l’ossature, il y a moins de chances que cela se produise. Par contre, si les dents manquaient depuis déjà un certain temps, il se peut que la masse osseuse ait diminué. Une greffe osseuse peut reconstituer la base osseuse pour qu’elle supporte mieux l’implant en ajoutant de l’os à l’endroit du rétrécissement. Votre dentiste ou spécialiste dentaire vous dira si la greffe est indiquée dans votre cas.</span

Accès Wifi

Accès pour les personnes à mobilité réduite

Restez en contact